All new Sony Alpha 1 - test by Christopher Dodds

Cet article est disponible en français, cliquez le paramêtre de langue en haut du site ! 

J'ai passé une semaine à me plonger dans la merveille qu'est le nouvel appareil photo numérique Sony Alpha 1 sans miroir, du point de vue d'un photographe d'oiseaux, de faune et de nature. Si vous voulez la réponse rapide et facile à la fin de l'article : c'est le meilleur appareil photo numérique d'action, d'oiseaux en vol et de tout ce que j'ai jamais utilisé. Des fichiers d'images étonnants, une mise au point automatique ultra-rapide et un taux de capture exceptionnel : c'est le nouveau grand maître des appareils photo numériques. Il n'est plus nécessaire d'avoir un boîtier séparé pour la haute vitesse et la haute résolution : c'est le boîtier professionnel tout-en-un que nous attendions tous et que Sony a livré..... et je n'ai même pas encore mentionné la vidéo 8K ;)

Je vais sauter le sopier - coller de toutes les spécifications de l'appareil photo qui peuvent être facilement trouvées sur la page du produit Sony A1, donc cliquez ICI pour les voir toutes. Ce que je vais faire, c'est parler des choses qui sont importantes pour moi et de ce que j'en fais.

Comme l'a9II, l'A1 est léger et confortable dans ma main. J'ai appris à aimer sa petite taille, et le placement intuitif des boutons. Le nouveau menu tactile couleur a été repris du Sony a7SIII, et je le trouve facile à naviguer et dans un ordre logique.
Le nouveau viseur électronique (EVF) est meilleur que tout ce que j'ai pu voir dans un appareil photo avec 9 millions de points et un grossissement de 0,9X ; il est grand, lumineux et rapide. Le mode haute qualité est spectaculaire. Le nouvel autofocus "Bird Eye" est une exclusivité de l'a1 et fonctionne remarquablement bien. J'ai programmé un bouton pour passer instantanément de l'autofocus à l'œil d'oiseau à l'autofocus à l'œil d'animal. J'aurais aimé le tester sur des oiseaux de petite taille et rapides en vol, mais les variations saisonnières des espèces disponibles et les restrictions locales de COVID-19 ont rendu cela impossible. J'ai été impressionné par la mise au point automatique du Bird Eye sur les grands oiseaux nocturnes et rapaces que j'ai pu trouver, mais ils sont gros et volent relativement lentement. Le a9 et le a9II excellent tout deux sur ce point, je m'attends donc à ce que le a1 soit tout aussi bon. J'ai pu vérifier que la vitesse d'acquisition de l'autofocus est bien meilleure que celle du a9 et du a9II, qui était déjà extrêmement impressionnante. Sony affirme que la caméra peut confirmer la mise au point nette 120 fois par seconde (deux fois plus vite que le a9 et le a9II). Cela permet non seulement de faire la mise au point rapidement, mais aussi d'assurer la précision de l'AF entre les images lors d'un tournage à 30 FPS : une performance vraiment époustouflante ! J'ai vu quelques critiques qui mentionnent que l'appareil photo saute parfois entre l'œil et l'épaule de l'oiseau lorsqu'il est pointé vers un oiseau statique sur un perchoir, et j'ai fait l'expérience d'un peu de cela en particulier en photographiant un oiseau sombre avec des yeux sombres et surtout en utilisant une longueur focale extrême (en particulier le 200-600 avec le 2X installé), mais c'est la performance globale qui est importante pour moi, et elle est exceptionnelle : sensiblement meilleure que les déjà impressionnants a9 et a9II. Je m'attends à ce qu'un grand nombre de personnes se plaignent de cette fonction (autofocus en œil d'oiseau), car nous devrions avoir des attentes raisonnables : si un corbeau ou un corbeau planait vers moi à haute altitude, je ne m'attendrais pas à ce que l'appareil soit capable de voir, et encore moins de se fixer sur ses yeux - :).
J'ai immédiatement réglé l'appareil photo sur RAW compressé pour pouvoir atteindre le taux de capture complet de 30 FPS et les fichiers résultants de +/- 57 Mo sont meilleurs que tout ce que j'ai vu : Plus de détails, moins de bruit, des couleurs plus riches et une gamme dynamique plus étendue. Je n'ai pu voir aucune différence entre les images réalisées avec l'obturateur électronique et celles réalisées avec l'obturateur mécanique. Je tiens à préciser que je ne pourrai pas tirer le meilleur parti des fichiers RAW tant qu'Adobe ou Capture One n'auront pas publié une mise à jour de leur logiciel de conversion RAW. Le logiciel Imaging Edge de Sony est le seul moyen de voir les fichiers, et j'ai toujours été capable de tirer le maximum d'Adobe ou de Capture One (peut-être en raison de mon manque de compréhension du logiciel, plutôt que d'un manque de logiciel, je ne sais pas). Je m'attends donc à être encore plus impressionné lorsque ces mises à jour logicielles seront publiées. J'avais prévu de publier ma mini-révision en début de semaine, mais je voulais tenir bon et voir si quelqu'un trouvait des faiblesses que je pourrais débloquer ici. Je suis content d'avoir attendu parce que beaucoup d'attention a été accordée à une vidéo de revue qui affirme que la caméra n'est pas capable de filmer en 30FPS. Il s'avère qu'ils ont utilisé l'objectif Sony 70-200 f/2.8 GM qui a besoin d'une mise à jour du firmware pour atteindre les 30FPS qui seront bientôt disponibles. J'ai testé le a1 avec mes objectifs (et téléconvertisseurs) et je peux confirmer que les objectifs et téléconvertisseurs suivants sont tous capables de capturer 30FPS en RAW COMPRIMÉ (le taux de capture est plus lent en utilisant le RAW non compressé):

Sony 600/4 GM
Sony 600/4 GM avec 1. 4X
Sony 600/4 avec 2X
Sony 200-600
Sony 200-600 avec 1.4X
Sony 200-600 avec 2X

Une découverte intéressante a été de voir à quel point le 200-600mm abordable fonctionnait bien avec le 1.4X et le 2X, et il a pu maintenir le taux de capture de 30FPS avec le 2X en mode APS-C, ce qui a donné un fichier de 23-24MB pendant mes tests. Le 200-600 est un excellent objectif, abordable, qui coûte environ 20 % du 600/4 GM de base, donc il y a des compromis à faire. La vitesse d'acquisition et de suivi de l'AF est ralentie et la qualité de l'image est légèrement dégradée lorsque le 2X est utilisé, mais il offre tout de même des résultats remarquablement bons. Il est peu probable que j'utiliserais le 1800 mm pour des oiseaux en vol car il y aurait trop de compression atmosphérique qui dégraderait la qualité de l'image, mais je vois l'utilisation de cette combinaison de très près pour des détails incroyables en gros plan à la distance minimale de mise au point de la combinaison.

Je suis reconnaissant que les deux fentes de carte acceptent les cartes mémoire CFexpress de type A ou SD. Bien que j'aie utilisé la carte CFexpress de type A fournie avec l'unité de prêt pour la plupart de mes tests, j'ai testé mes cartes mémoire Sony SDXC SD de type G de 128 Go pour voir si je devais investir dans de nouvelles cartes. Il y avait peu ou pas de différence dans le taux de capture, mais une différence évidente dans la vitesse d'écriture. L'appareil photo a une mémoire tampon impressionnante, et je n'appuie généralement pas sur le déclencheur pendant plus d'une courte rafale, donc je ne m'attends pas à acheter de nouvelles cartes mémoire de sitôt. Je peux confirmer que vous pouvez maintenant modifier les paramètres des menus et revoir les images pendant que l'appareil photo écrit sur la carte mémoire pour effacer la mémoire tampon. Un autre bonus est que le a1 a utilisé la même batterie NP-FZ100 que le a9 et le a9II, donc je suis heureux que mes batteries supplémentaires soient encore utiles. Des fichiers d'images étonnants, une mise au point automatique ultra rapide et une vitesse de capture exceptionnelle : c'est le nouveau roi du monde des appareils photo numériques. Il n'est plus nécessaire d'avoir un boîtier séparé pour la haute vitesse et la haute résolution : c'est le boîtier professionnel tout-en-un que nous attendions tous et que Sony a livré..... et je n'ai même pas encore mentionné la vidéo 8K ;)

Restez branchés sur ce blog pour les images réalisées avec le Sony a1.

Sony ILCE1/B Alpha a1 Full-frame Interchangeable Lens Mirrorless Camera 

Chris est un Maître Coloratti ; un ambassadeur et un éducateur pour la prestigieuse initiative X-Rite Photo Coloratti. En août 2012, Chris est devenu le membre inaugural du prestigieux programme Northern Explorer of Light ; il est resté dans ce rôle en tant qu'ambassadeur, photographe contractuel, conférencier et éducateur de Canon Canada jusqu'à ce qu'il passe aux appareils photo sans miroir de Sony et devienne ambassadeur de Sony en août 2017, et il reste dans ce rôle aujourd'hui.

Découvrez son superbe travail ici : 
Site interet: naturephotographyblog.com
Instagram : @chrisdoddsphoto
Twitter : @chrisdoddsphoto
Facebook : facebook.com/chrisdoddsphoto

Laisser un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés